Durabilité environnementale

Le rôle de l’électromobilité dans la réalisation des objectifs climatiques à long terme de l’UE

L’électrification des transports et la généralisation des véhicules électriques jouent un rôle essentiel dans la réduction des émissions de CO2 et de la pollution atmosphérique. À l’échelle mondiale, les progrès de l’électromobilité peuvent aider les États à atteindre leurs objectifs en matière de changement climatique, tels que ceux convenus lors de la COP21 ainsi que l’objectif européen de neutralité climatique fixé à 2050.

D’ici à 2050 dans l’UE, le secteur des transports devrait réduire de 60 % ses émissions de gaz à effet de serre (GES). Pour atteindre l’objectif de la COP21 et limiter la hausse de température à 1,5°C, il faudra une décarbonisation complète du secteur des transports d’ici 2050. (Source : EAFO, 2017)

En outre, les études de l’EAFO montrent qu’avec une transition vers un parc automobile 100 % sans émissions d’ici 2050, il est possible de réaliser une réduction supplémentaire de 2,2 à 3,9 gigatonnes d’émissions cumulées de CO2 en 2020 et 2050 par rapport aux objectifs actuels de l’UE. Grâce à l’engagement des entreprises européennes à produire de l’électricité presque entièrement neutre en carbone en Europe d’ici à 2050, on peut s’attendre à ce que la réduction nette des émissions de GES du transport « du puits à la roue » soit encore plus importante. (Source : EAFO, 2017)

Analyse du cycle de vie/ mix énergétique

En matière d’émissions de CO2, les véhicules électriques sont déjà plus performants que les véhicules avec d’autres modes de propulsion. Cette intensité en CO2 va encore diminuer avec la part croissante d’énergies renouvelables composant le mix énergétique. Sur un cycle de vie complet, en tenant compte du mix énergétique européen actuel, les véhicules électriques émettent deux fois moins de dioxyde de carbone (CO2) que les moteurs diesel. Cela peut même être quatre fois moins si l’on prend comme exemple le mix énergétique belge. Si les voitures roulaient à l’électricité durable, les émissions de dioxyde de carbone pourraient être encore réduites d’un facteur 15 (Source : VUB, MOBI, Electric driving : sparking your interest).